Unspoken Cinema 2012 banner

Monday, January 01, 2018

Khondji & Parreno on "Zidane, un portrait du XXIe siècle" (Cinémathèque 2017)


À PROPOS DE « ZIDANE, UN PORTRAIT DU XXIE SIÈCLE »
DIALOGUE AVEC DARIUS KHONDJI ET PHILIPPE PARRENO
Video de la conférence à la Cinémathèque française (18 mars 2017) 1h

À la suite de la projection de Zidane, un portrait du XXIe siècle, Philippe Parreno (co-réalisateur) dialogue avec Darius Khondji, directeur de la photographie du film. Rencontre animée par Frédéric Bonnaud.
« Zidane c'était du 35, du Super 16 et du numérique HD enregistré avec des Sony 900. Douze caméras étaient en 35 avec de la pellicule 500 Asa poussée d'un diaph ; deux caméras Super 16 à l'épaule et deux Sony 900 équipées de zooms expérimentaux hyperpuissants, construits par Panavision pour l'armée américaine, qui ne pouvaient être montés que sur des caméras numériques. (...) Je suis très attaché aux optiques. Ce n'est pas toujours rationnel, plutôt du domaine de l'inspiration, mais ça a une importance énorme depuis le début de mon travail. Je suis attaché à la forme de la caméra, sa proximité avec le corps, avec l'œil. » (Darius Khondji)



Tuesday, December 26, 2017

(Ap)prendre le temps ? Il faut savourer l'ennui (France Culture)

Il faut savourer l'ennui (Conférences France Culture; 26 dec 2017) 57'

Mardi des Bernardins du 14 juin 2016 au Collège des Bernardins (Vimeo)

« Notre territoire s’élargit, notre calendrier rétrécit ; l’horizon recule, la profondeur s’annule ; et les nouvelles générations circulent sur le Web plus facilement que dans la chronologie »
Régis Debray, Modernes catacombes, 2013
(Ap)prendre le temps ? - Les mardis des Bernardins from Collège des Bernardins on Vimeo.

Travail de mémoire, dictature de l’instant, présent omniprésent ou présentisme…

La terminologie du temps s’étend à l’infini. Question de vitesse ou de rythme, d’accélération du temps ou d’essor de l’urgence… à quoi fait-on référence ? Où sont passés les chaînons de la continuité ? Comment réintroduire du temps long notamment dans le temps médiatique ? Peut-on aménager le temps comme on aménage l’espace ? Alors que sous le nom de présent, le contemporain tend à devenir un impératif social et politique, le temps fléché instauré par la transcendance judéo-chrétienne perd la direction ultime qui lui donne sens : l’espérance…


Intervenants
  • Jean-François Clervoy, Astronaute à l’Agence Spatiale Européenne
  • Chantal Delsol, Philosophe
  • Gilles Vernet, réalisateur de "Tout s'accélère", 2016
Débat animé par David Abiker



Saturday, December 23, 2017

Desert Films (Gala Hernández)

From the Best Video Essay of 2017 list in Sight & Sound (dec 2017) :


Films desiertos: por una geopoética del desierto cinematográfico (6'04") Gala Hernández

Films desiertos: por una geopoética del desierto cinematográfico from Gala Hernández on Vimeo

Contemplative Films cited (in order):
  1. Gerry (Gus Van Sant, 2002)
  2. Freedom (Sharunas Bartas, 2000)
  3. El Cant dels Ocells (Albert Serra, 2008)
  4. La Région Centrale (Michael Snow, 1971)
  5. Proximity (Inger Lise Hansen, 2006)
  6. Cobra Mist (Emily Richardson, 2008)
  7. BNSF (James Benning, 2013)
  8. Fata Morgana (Werner Herzog, 1971)
  9. Desert (Stan Brakhage, 1976)
  10. Chott-el-Djerid: a portrait in light and heat (Bill Viola, 1979)

Monday, December 18, 2017

Béla Tarr & Agnes Hranitzky (videos)

6 years already since a Bela Tarr & Agnes Hranitzky film, and Tarr already said in 2008 that The Turin Horse (2011) would be his LAST film (and there is no reason not to believe him, he really hates it when people ask him to make another film).
Recently he made an exhibition titled "Till the End of The World" at the Eye filmmuseum in Amsterdam (21 january - 7 may 2017). Anybody visited this exhibition??? A Glimpse of the exhibition in this video.
I made two mistakes on this blog by calling him Tarr Béla because that's how names are presented in Hungary. What I didn't know is that he prefers his "westernized" name (firstname first, family name last) because it gives him an international stature, to escape his hungariano-centric culture. The second mistake was to exclude Agnes Hranitzky from the authorship of their work, as Bela Tarr prefers to present it, as a team job.
A homage to one of the greatest filmmakers of all time, and THE masters of Contemplative Cinema, here are some videos of Bela Tarr since his retirement, making conferences and interviews around the world, and managing his film school in Sarajevo : The Film Factory (2014-2017).


CONFERENCES :


INTERVIEWS :


FILM SCREENING INTRODUCTION : 

VIDEO-ESSAYS (inspired by Béla Tarr & Agnes Hranitzky) :


Sunday, December 17, 2017

Contemplative Spectatorship (Zen)

"Ensō" (=Circle in Japanese, Emptiness in Zen)

This thread is for all the Zen proverbs and aphorisms relating to the Contemplative Cinema, its making or its spectatorship. How to be a contemplative viewer?

I will post them in this place, in the comment section, as I find them. Feel free to post your own findings in the comments, or to comment your favourites.